Sur la route en camping-car : 46ème sortie (19/24).

Publié le par gédal

Périple du mardi 8 juin 
 
au lundi 14 juin 2021

 


Le château de Jumilhac.

 

Samedi 12 juin 2021

3è partie

Un clic pour agrandir les photos.

Nous entrons dans la chambre de la Fileuse.

 

Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (19/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (19/24).

La chambre de la Fileuse fait l’objet d’une légende, celle de Louise de Hautefort. Dame de Jumilhac qui fut enfermée ici pendant plus de vingt ans par son mari jaloux, Antoine de Jumilhac, 2ème comte de Jumilhac. Durant ses longues journées, Louise filait la laine et cachait de doux messages dans son fuseau, destinés à son amoureux, devenu par amour pour sa belle, berger du château…

Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (19/24).
La fileuse ?

La fileuse ?

Le rouet sur lequel la fileuse filait sa laine.

Le rouet sur lequel la fileuse filait sa laine.

Les décors muraux peut-être peints par la fileuse ?

Les décors muraux peut-être peints par la fileuse ?

Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (19/24).
Passe plat dans la porte.

Passe plat dans la porte.

Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (19/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (19/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (19/24).

Nous quittons le corps de Logis pour entrer dans l'aile Nord la partie XVIIème. 

Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (19/24).

Nous voici dans le hall d'entrée. Autre siécle.....autre style.

 

Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (19/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (19/24).

Nous allons vers la gauche et nous entrons dans la salle à manger.

Le sol en pisé est décoré de rosaces, de fleurs et de cercles.

 

 

Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (19/24).
La grande table italienne.

La grande table italienne.

Diaporama : 3 photos. Le meuble d'apparat.
Diaporama : 3 photos. Le meuble d'apparat.
Diaporama : 3 photos. Le meuble d'apparat.

Diaporama : 3 photos. Le meuble d'apparat.

Un meuble lave main.

Un meuble lave main.

Coffre de mariage. Utilisé pour apporter les éléments de la dot de la nouvelle épouse. Il était utilisé pour voyager.

Coffre de mariage. Utilisé pour apporter les éléments de la dot de la nouvelle épouse. Il était utilisé pour voyager.

La suite de la visite dans le prochain article...

A bientôt pour la suite de notre 46ème sortie.

Voir les commentaires

Sur la route en camping-car : 46ème sortie (18/24).

Publié le par gédal

Périple du mardi 8 juin 
 
au lundi 14 juin 2021

 


Le château de Jumilhac.

 

Samedi 12 juin 2021

2è partie

Un clic pour agrandir les photos.

Nous sommes toujours dans la salle basse.

La panetière à balustres permettant de conserver le pain.

La panetière à balustres permettant de conserver le pain.

Portrait d'Antoine de Chapelle. Riche maître de forges de la région, épouse en 1579 l'héritière du lieu Marguerite de Vars. En finançant largement le futur Henri IV dans sa quête du trône de France, il reçoit en reconnaissance des mains de celui-ci le titre de comte de Jumilhac en 1597.

Portrait d'Antoine de Chapelle. Riche maître de forges de la région, épouse en 1579 l'héritière du lieu Marguerite de Vars. En finançant largement le futur Henri IV dans sa quête du trône de France, il reçoit en reconnaissance des mains de celui-ci le titre de comte de Jumilhac en 1597.

Plaque de cheminée de la salle basse. Un des héritiers découvre  que son ancêtre s'était  lancé sur la quête de la Pierre Philosophale et s'adonnait à la transmutation.  Sur la plaque  une étoile à huit branches est dessinée. Entre les compartiments des branches, les sept planètes connues de l’époque sont présentes. Celles-ci sont associées par les alchimistes aux sept métaux « nobles » .

Plaque de cheminée de la salle basse. Un des héritiers découvre que son ancêtre s'était lancé sur la quête de la Pierre Philosophale et s'adonnait à la transmutation. Sur la plaque une étoile à huit branches est dessinée. Entre les compartiments des branches, les sept planètes connues de l’époque sont présentes. Celles-ci sont associées par les alchimistes aux sept métaux « nobles » .

Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (18/24).

Nous quittons la Salle Basse et  par l'escalier a vis Renaissance, nous montons à l'étage  et nous entrons dans la salle des Gens. La population se réfugiait en cas d’attaques ou d’épidémies. Le mobilier est très minimaliste. 

Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (18/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (18/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (18/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (18/24).
L'évier.L'évier.

L'évier.

Le banc-à-sel se mettait dans le cantou et protégeait le sel de l'humidité.  Il a été transformé en "siège d'aisance" par l'ajout de 2 accoudoirs.

Le banc-à-sel se mettait dans le cantou et protégeait le sel de l'humidité. Il a été transformé en "siège d'aisance" par l'ajout de 2 accoudoirs.

Meuble dit "homme debout".

Meuble dit "homme debout".

Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (18/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (18/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (18/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (18/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (18/24).
Vue sur la courtine depuis le balcon.

Vue sur la courtine depuis le balcon.

Vue sur l'aile Sud.

Vue sur l'aile Sud.

Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (18/24).
Vue sur l'aile Nord.

Vue sur l'aile Nord.

Nous quittons la chambre des gens pour descendre vers la chambre de la fileuse.

La suite de la visite dans le prochain article...

A bientôt pour la suite de notre 46ème sortie.

Voir les commentaires

Sur la route en camping-car : 46ème sortie (17/24).

Publié le par gédal

Périple du mardi 8 juin 
 
au lundi 14 juin 2021

 


 De Saint Front la Riviére au château de Jumilhac

à Jumilhac le Grand (24630).

 

Samedi 12 juin 2021

1è partie

Un clic pour agrandir les photos.

Comme toujours, nuit calme et réveil par le chant des oiseaux.

Après les vidanges et le plein d'eau nous prenons la route pour Jumilhac le Grand.

Nous faisons un petit crochet pour voir les ruines de l'abbaye cistercienne de Boschaud mais impossible de garer nos deux camping-cars, nous ferons les photos depuis le camping-car.

Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (17/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (17/24).

Nous arrivons  en fin de matinée.

Nous garons nos camping-car devant le château et nous faisons notre pause repas en profitant de la vue sur celui-ci.

L'entrée qui abrite la billetterie.

L'entrée qui abrite la billetterie.

Nous choisissons de faire la visite libre et, munis d'un livret explicatif, nous commençons la visite.

Le Château de Jumilhac formait, aux marches du Limousin et du Périgord, une ligne de défense lors des incursions wisigothes, franques, sarrasines, normandes et anglaises (1190), sans oublier la Guerre de Cent Ans.

Le corps du logis. La cour d'Honneur. L'aile Sud à gauche, l'aile Nord à droite.

Le corps du logis. La cour d'Honneur. L'aile Sud à gauche, l'aile Nord à droite.

Maintes fois reconstruit et agrandi, il fut remanié à la Renaissance et couvert (1600) de ces toitures qui font aujourd’hui sa réputation. Ces cônes, poivrières et pyramides, ornés de faîtières aux allégories seigneuriales et alchimiques, sont uniques en France et font de Jumilhac la “Perle Noire” du Haut Périgord.

Il aura fallu 17 ans de recherches acharnées à Henry de la Tour du Pin, propriétaire des lieux et marquis de Jumilhac pour découvrir que son château est façonné de plusieurs allusions et symboles à l’alchimie. Cette pratique relativement méconnue du grand public consiste à transmuter des métaux 

Le château de Jumilhac est le seul, sur toute la France, à arborer une symbolique aussi complète autour du thème de l’alchimie .


 

Le corps de Logis.

Le corps de Logis.

Au XVIIème, les murs d’enceinte, les tours carrées de défense avancée et les dépendances furent transformés avec faste en corps de logis et de réception, donnant à la demeure des Marquis de Jumilhac (1655), splendeur et magnificence.

Le corps de Logis et l'aile Sud.

Le corps de Logis et l'aile Sud.

Transformé et agrémenté de jardins à la française en terrasse par François, 1er Marquis de Jumilhac (1655), il évoque par la Chambre de « La Fileuse » (légende et fresques), l’escalier « à la Reine », le Grand Salon lambrissé, la cheminée Louis XIII en bois sculpté, le salon Louis XV, toiles peintes et cuivres en batterie… l’ascension sociale et militaire de ses bâtisseurs, les Jumilhac devenus Duc de Richelieu en 1822. 

Le corps de Logis et l'aile Nord.

Le corps de Logis et l'aile Nord.

Un balcon, vestige central d'une coursive de service, a été installé au XVII ème siècle sur la façade principale afin de desservir par l'extérieur les appartements du premier.

Un balcon, vestige central d'une coursive de service, a été installé au XVII ème siècle sur la façade principale afin de desservir par l'extérieur les appartements du premier.

La cour d'Honneur et la coursive reliant les deux ailes. Vue depuis le corps de Logis.

La cour d'Honneur et la coursive reliant les deux ailes. Vue depuis le corps de Logis.

Nous entrons dans le corps de Logis.

Au rez-de-chaussée  se trouve un escalier de défense .

Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (17/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (17/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (17/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (17/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (17/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (17/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (17/24).

Nous entrons dans la Salle Basse.

Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (17/24).
Vue d'ensemble. .

Vue d'ensemble. .

La cheminée et le pavage datant du XIIIème.

La cheminée et le pavage datant du XIIIème.

Le plafond à solivages.

Le plafond à solivages.

Buffet d'époque Louis XIII.

Buffet d'époque Louis XIII.

La suite de la visite dans le prochain article...

A bientôt pour la suite de notre 46ème sortie.

Voir les commentaires

Sur la route en camping-car : 46ème sortie (16/24).

Publié le par gédal

Périple du mardi 8 juin 
 
au lundi 14 juin 2021

 


De Saint Jean de Côle à 

Saint Front la Rivière (24300).

 

Vendredi 11 juin 2021

3è partie

Un clic pour agrandir les photos.

Bizarrerie de la construction, cette poutre qui sort de la façade. Peut être pour y accrocher une poulie permettant de monter du matériel à l'étage?

Bizarrerie de la construction, cette poutre qui sort de la façade. Peut être pour y accrocher une poulie permettant de monter du matériel à l'étage?

Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (16/24).Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (16/24).Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (16/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (16/24).

Nous arrivons à la fin de notre parcours dans ces jolies ruelles. 

Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (16/24).

Nos pas nous ramènent vers l'église et château.

Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (16/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (16/24).
Vue sur le chevet de l'église depuis le château.

Vue sur le chevet de l'église depuis le château.

La partie droite du château et la tour" à poivrière" ( la toiture est détachée de la maçonnerie").  Placée en angle, elle servait de tour de défense par sa position et par la présence de machicoulis qui permettaient les tirs au sol.

La partie droite du château et la tour" à poivrière" ( la toiture est détachée de la maçonnerie"). Placée en angle, elle servait de tour de défense par sa position et par la présence de machicoulis qui permettaient les tirs au sol.

Au XIIIe siècle, la terre de Saint-Jean-de-Côle dépendait du vicomte de Limoges et relevait du roi de France.

Partie reconstruite au XV ème et XVI ème.

Partie reconstruite au XV ème et XVI ème.

Les premiers membres de la famille de La Marthonie qui a donné son nom au château sont cités à Saint-Jean-de-Côle dans des actes de vente dès 1256. Cette famille est originaire de Milhac-de-Nontron.

Aile classique Renaissance. bâtie au XVIIème.

Aile classique Renaissance. bâtie au XVIIème.

Un château a existé pour protéger la région de Thiviers et le prieuré de Saint-Jean-de-Côle qui était administré par des chanoines réguliers de Saint-Augustin dont le Père Dupuy attribuait la fondation à Raynaud de Thiviers, évêque de Périgueux vers 1082. Le pape Célestin III a mis ce prieuré sous sa protection en 1192. Le château est ruiné pendant   la guerre de Cent Ans quand les Anglais s'emparent du village en 1394, s'y installent et le fortifient. Les Anglais sont chassés de Saint-Jean-de-Côle par le sire d'Albret, en 1405

Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (16/24).

Le château actuel a été reconstruit à partir de la fin du XVe siècle par Étienne de La Marthonie, conseiller au parlement de Bordeaux, marié en 1481 avec Isabeau de Pompadour, sœur de l'évêque de Périgueux, et achevé par son fils, Pierre Mondot de La Marthonie au début du XVIe siècle.

Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (16/24).

Saint-Jean-de-Côle est pillé par les protestants en 1569, pendant les guerres de religion.

Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (16/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (16/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (16/24).
Bâtiment plus récent, la Mairie.

Bâtiment plus récent, la Mairie.

Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (16/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (16/24).

La visite est terminée. Nous retrouvons les camping-cars avec plaisir. Il fait chaud, nous avons besoin de nous rafraîchir.

L'après midi est bien avancée quand nous quittons Saint Jean de Côle pour Saint Front la Rivière. 

Nous faisons le plein de gasoil de nos véhicules pendant que Mimimanouche va faires quelques courses.

Il fait encore bien chaud quand nous arrivons à destination.

Nous avons le temps de nettoyer le camping-car (et oui Felix perd ses poils !) et de prendre une bonne douche avant de rejoindre les Macmanouche pour souper.

Ce soir nous sommes 6 camping-cars.

Ce soir nous sommes 6 camping-cars.

Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (16/24).

A bientôt pour la suite de notre 46ème sortie.

Voir les commentaires

Sur la route en camping-car : 46ème sortie (15/24).

Publié le par gédal

Périple du mardi 8 juin 
 
au lundi 14 juin 2021

 


Saint Jean de Côle.

 

Vendredi 11 juin 2021

2è partie

Un clic pour agrandir les photos.

Nous  passons sur le pont et nous suivons le petit chemin qui part sur la droite pour apercevoir le prieuré. 

 

Vue sur le moulin depuis le pont.

Vue sur le moulin depuis le pont.

Le moulin et le bief vus depuis le pont.

Le moulin et le bief vus depuis le pont.

Encore de jolies roses.Encore de jolies roses.Encore de jolies roses.

Encore de jolies roses.

Nous longeons une belle bâtisse  avec ses fenêtres à meneau qui héberge une poterie.

Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (15/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (15/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (15/24).
Ne pas déranger!

Ne pas déranger!

Le cloître avec le clocher de l'église. Le prieuré de Saint-Jean-de-Côle a été construit au XVI ème  siècle en 1083 sur ordre de Raynaud de Thiviers alors évêque de Périgueux, et remanié au XVIIème siècle.

Le cloître avec le clocher de l'église. Le prieuré de Saint-Jean-de-Côle a été construit au XVI ème  siècle en 1083 sur ordre de Raynaud de Thiviers alors évêque de Périgueux, et remanié au XVIIème siècle.

Nous revenons sur nos pas et nous partons à la découverte des ruelles toutes fleuries. Encore un régal pour les yeux.

Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (15/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (15/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (15/24).Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (15/24).
Ruelle étroite avec, en son centre, un caniveau permettant l'écoulement pluvial.

Ruelle étroite avec, en son centre, un caniveau permettant l'écoulement pluvial.

Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (15/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (15/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (15/24).
Maison à colombages datant du XIVème siècle.

Maison à colombages datant du XIVème siècle.

 Cette maison possède un encorbellement (partie plus avancée sur la rue) permettant de gagner en superficie tout en évitant de payer des impôts  sur la partie habitée au sol.

Cette maison possède un encorbellement (partie plus avancée sur la rue) permettant de gagner en superficie tout en évitant de payer des impôts sur la partie habitée au sol.

Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (15/24).

Il était fréquent que les habitants logent au premier étage pour échapper aux inondations. Le rez-de-chaussée était réservé à l'activité artisanale ou commerciale.

Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (15/24).

La suite de la visite dans le prochain article...

A bientôt pour la suite de notre 46ème sortie.

Voir les commentaires

Sur la route en camping-car : 46ème sortie (14/24).

Publié le par gédal

Périple du mardi 8 juin 
 
au lundi 14 juin 2021

 


Saint Jean de Côle.

 

Vendredi 11 juin 2021

1è partie

Un clic pour agrandir les photos.

Nuit calme. Réveil avec le chant des oiseaux.

Après un bon petit déjeuner, nous allons, à pieds, jusqu'au village. 

Passage à l'office du tourisme avant d'entamer la visite.

L'histoire de Saint Jean de Côle se confond avec celle du prieuré construit au Xiè siècle et celle du château de la Marthonie, qui fut édifié à la suite, en 1083, par Raynaud de Thiviers, évêque de Périgueux, sur les bords de la Côle, au carrefour des voies menant de Nontron à Thiviers ou à Brantôme.

Saint-Jean-de-Côle a connu les invasions anglaises mais aussi les nombreux sièges et autres pillages subis par le château et ses habitants. C’est seulement à partir du XIXème siècle que le village a pu bénéficier d’un regain économique grâce à la voie de chemin de fer entre Angoulême et Brive.

La halle et l'église Saint-Jean Baptiste.Il s'agit d'une église priorale des XI ème et XII ème siècles. En grés ocre et gris ,elle st de style Romano Byzantin.

La halle et l'église Saint-Jean Baptiste.Il s'agit d'une église priorale des XI ème et XII ème siècles. En grés ocre et gris ,elle st de style Romano Byzantin.

Le plan  de l'église est original en Dordogne : les  trois absidioles polygonales, nord-est, est et sud-est, sont orientées de façon symétrique quoique désorientées. 

 

Diaporama : 4 photos. Les modillons sur la façade externe. Il y en à 78.
Diaporama : 4 photos. Les modillons sur la façade externe. Il y en à 78.
Diaporama : 4 photos. Les modillons sur la façade externe. Il y en à 78.
Diaporama : 4 photos. Les modillons sur la façade externe. Il y en à 78.

Diaporama : 4 photos. Les modillons sur la façade externe. Il y en à 78.

Le château de la Marthonie

Le château de la Marthonie

Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (14/24).
 La petite halle ou caquettoire. Construite au XVIIème elle avait pour fonction d'accueillir le marché et servait aussi de lieu de rencontre.

La petite halle ou caquettoire. Construite au XVIIème elle avait pour fonction d'accueillir le marché et servait aussi de lieu de rencontre.

Charpente de la halle.

Charpente de la halle.

Une colonne et son chapiteau sous la halle.

Une colonne et son chapiteau sous la halle.

La chapelle Saint Joseph abritant le gisant de Geoffroy de la Marthonie.

La chapelle Saint Joseph abritant le gisant de Geoffroy de la Marthonie.

Le gisant.

Le gisant.

Le plancher en bois qui  a remplacé la coupole de 12 m de diamètre qui s'est effondrée durant la guerre de 100 ans puis en 1787 et en 1860.

Le plancher en bois qui a remplacé la coupole de 12 m de diamètre qui s'est effondrée durant la guerre de 100 ans puis en 1787 et en 1860.

Reliques de Saint jean Baptiste.

Reliques de Saint jean Baptiste.

La nef et le chœur.

La nef et le chœur.

Diaporama : 4 photos. Les chapiteaux hitoriés.(chapiteau qui porte des peintures ou des sculptures représentant des êtres animés, des scènes religieuses.)
Diaporama : 4 photos. Les chapiteaux hitoriés.(chapiteau qui porte des peintures ou des sculptures représentant des êtres animés, des scènes religieuses.)
Diaporama : 4 photos. Les chapiteaux hitoriés.(chapiteau qui porte des peintures ou des sculptures représentant des êtres animés, des scènes religieuses.)
Diaporama : 4 photos. Les chapiteaux hitoriés.(chapiteau qui porte des peintures ou des sculptures représentant des êtres animés, des scènes religieuses.)

Diaporama : 4 photos. Les chapiteaux hitoriés.(chapiteau qui porte des peintures ou des sculptures représentant des êtres animés, des scènes religieuses.)

Diaporama : 3 photos. Chapiteaux exterieurs.
Diaporama : 3 photos. Chapiteaux exterieurs.
Diaporama : 3 photos. Chapiteaux exterieurs.

Diaporama : 3 photos. Chapiteaux exterieurs.

Nous quittons l'église et nous nous dirigeons vers le pont médévial qui enjambe la Côle.

Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (14/24).
Pont du XV ème , muni d'avant-becs coupant l'eau lors des crus évitant ainsi l'accumulation de branchages pouvant l'endommager.L

Pont du XV ème , muni d'avant-becs coupant l'eau lors des crus évitant ainsi l'accumulation de branchages pouvant l'endommager.L

Le moulin qui appartenait au prieuré et servait aux villageois pour moudre le grain en contrepartie de banalités qui permettait son entretien.

Le moulin qui appartenait au prieuré et servait aux villageois pour moudre le grain en contrepartie de banalités qui permettait son entretien.

Le clocher du prieuré.

Le clocher du prieuré.

La suite de la visite dans le prochain article...

A bientôt pour la suite de notre 46ème sortie.

Voir les commentaires

Sur la route en camping-car : 46ème sortie (13/24).

Publié le par gédal

Périple du mardi 8 juin 
 
au lundi 14 juin 2021

 


De Mareuil en Périgord

à Saint Jean de Cole (24800).

 

Jeudi 10 juin 2021

5è partie

Un clic pour agrandir les photos.

La visite débute par un petit récapitulatif de l'histoire du château. Notre guide  est interrompu par l'arrivée du régisseur du château sur sa tondeuse.

Nous allons vers la chapelle de style gothique flamboyant. Elle a servi de soue à cochons quand le château a été transformé en exploitation agricole..

Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (13/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (13/24).
La cheminée qui chauffait la chapelle. Chose rare.

La cheminée qui chauffait la chapelle. Chose rare.

L'escalier montant à une petite pièce permettant d'assister aux offices sans être vu.

L'escalier montant à une petite pièce permettant d'assister aux offices sans être vu.

La lucarne permettant de voir sans être vu. Elle communiquait, aussi,  avec le château.

La lucarne permettant de voir sans être vu. Elle communiquait, aussi, avec le château.

Une meurtrière.

Une meurtrière.

L'autel.

L'autel.

Pur style flamboyant.

Pur style flamboyant.

L'entrée depuis la cour.

L'entrée depuis la cour.

 A  l'intérieur du château, les bâtiments subsistant à l'heure actuelle sont disposés en L.

A l'intérieur du château, les bâtiments subsistant à l'heure actuelle sont disposés en L.

La visite se poursuit par la découverte d'une première salle rassemblant divers meubles, bibelots et tableaux. Un vrai capharnaüm.

Les photos sont interdites à l'intérieur des salles du château.

Notre jeune guide est interrompu, une seconde fois, par l'arrivée de la duchesse de Montébello venue chercher des verres dans la pièce suivante.

Cette nouvelle pièce abrite un musée consacré au maréchal Lannes. Ici aussi trop de choses accumulées!

Pendant les explications du guide, nous sommes encore interrompus par le régisseur accompagné de 2 personnes.... sans masques.

Difficile de rester concentrés dans ces conditions.

 

Nous descendons ensuite voir 2 belles caves dont l'une a servi de prison.

La 1 ère cave.

La 1 ère cave.

Cela servait à conserver les legumes.

Cela servait à conserver les legumes.

Belle voute.

Belle voute.

La 2 ème cave.

La 2 ème cave.

Inscriptions gravées sur les murs.

Inscriptions gravées sur les murs.

Le corps de garde qui abrite la billeterie.

Le corps de garde qui abrite la billeterie.

Fin de la visite.

Fin de la visite.

La meurtrière de la chapelle se terminant par trois sorties vers l'extérieur, pour trois orientations de tir.

La meurtrière de la chapelle se terminant par trois sorties vers l'extérieur, pour trois orientations de tir.

Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (13/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (13/24).

Encore quelques photos avant de retrouver nos véhicules.

 

Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (13/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (13/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (13/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (13/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (13/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (13/24).

Nous  partons vers notre halte du soir à Saint Jean de Cole.

GPS :
N 45°25’11.28”

E 0°50’26.1276”
Services payants

Adresse :
1-11 Le Bourg
24800 Saint-Jean-de-Côle

Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (13/24).

Nous roulons 45 mn et arrivons en fin d'après midi.

Garés bien à l'ombre, nous sommes seuls.

Nous avons le temps de nettoyer notre maison roulante avant d'aller souper avec nos voisins.

Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (13/24).

A bientôt pour la suite de notre 46ème sortie.

Voir les commentaires

Sur la route en camping-car : 46ème sortie (12/24).

Publié le par gédal

Périple du mardi 8 juin 
 
au lundi 14 juin 2021

 


De Brantôme en Périgord 

au château de Mareuil (24340).

 

Jeudi 10 juin 2021

4è partie

Un clic pour agrandir les photos.

Il fait très chaud. Mimimanouche et Nanedal capitulent et remontent (en plein soleil) vers les camping-cars, Macmanouche et Gédal continuent la visite.

Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (12/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (12/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (12/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (12/24).
Le passage vers la Dronne, vu dans l'article précédent.

Le passage vers la Dronne, vu dans l'article précédent.

Vue depuis le pont des Barris.

Vue depuis le pont des Barris.

Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (12/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (12/24).

Retour vers la ville.

Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (12/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (12/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (12/24).
Maison à colonnes.Maison à colonnes.

Maison à colonnes.

Original !

Original !

Macmanouche et Gédal remontent à leur tour, vers les camping-cars.

La pause repas, à l'ombre, est très appréciée ! 

Nous trainons un peu avant de prendre la route vers Mareuil et son château.

 Nous roulons 30 mn avant de nous garer sur le petit parking à l'entrée du village.

Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (12/24).

Nous ouvrons les lanterneaux et les fenêtres en grand pour que Félix puisse bénéficier d'un peu d'air et nous allons visiter le château.

Siège de l’une des quatre baronnies du Périgord – avec Beynac, Biron et Bourdeilles – le château de Mareuil est un château de plaine reconstruit au XVe siècle  par Geoffroy de Mareuil,sur le site d’une place forte médiévale détruite pendant la guerre de Cent Ans.

 

Le château vu depuis la D939.

Le château vu depuis la D939.

L'entrée. On accède au château à partir d'une première tour-porte située sur la contrescarpe du fossé.

L'entrée. On accède au château à partir d'une première tour-porte située sur la contrescarpe du fossé.

Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (12/24).
La  tour de plan rectangulaire qui dépasse en hauteur le reste de l'édifice. Il s'agit de l'ancien donjon.

La tour de plan rectangulaire qui dépasse en hauteur le reste de l'édifice. Il s'agit de l'ancien donjon.

Le château, vue Est.

Le château, vue Est.

Nous nous acquittons du droit d'entrée pour la visite guidée. 

Incendié durant les guerres de religion, il est abandonné un siècle et demi plus tard. Après plusieurs ventes, il est acquis au XVIIe siècle par Isabelle de Beauville qui le lègue à sa fille Jeanne-Françoise, épouse de Daniel de Talleyrand-Périgord. Ceux-ci et leur descendance entreprirent la restauration du château, mais n'y habitèrent que rarement, et le délaissèrent à la Révolution.

En 1883, Mareuil est compris dans le legs que fait Élie-Roger-Louis de Talleyrand-Périgord, prince de Chalais, à l’Hôpital de Chalais qui le convertit en exploitation agricole.

En 1963, le château est racheté, restauré, remeublé et habité à nouveau par les ducs de Montebello, "princes de Sievers".

Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (12/24).
Belle cheminée.

Belle cheminée.

Le blason sur la porte.

Le blason sur la porte.

La suite de la visite dans le prochain article...

A bientôt pour la suite de notre 46ème sortie.

Voir les commentaires

Sur la route en camping-car : 46ème sortie (11/24).

Publié le par gédal

Périple du mardi 8 juin 
 
au lundi 14 juin 2021

 


Brantôme en Périgord.

 

Jeudi 10 juin 2021

3è partie

Un clic pour agrandir les photos.

Nous passons sur le pont Porte Rivière et en suivant le topo guide nous déambulons dans la ville.

Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (11/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (11/24).Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (11/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (11/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (11/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (11/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (11/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (11/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (11/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (11/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (11/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (11/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (11/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (11/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (11/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (11/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (11/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (11/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (11/24).Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (11/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (11/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (11/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (11/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (11/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (11/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (11/24).
Passage vers la Dronne.

Passage vers la Dronne.

Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (11/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (11/24).

La suite de la visite dans le prochain article...

A bientôt pour la suite de notre 46ème sortie.

Voir les commentaires

Sur la route en camping-car : 46ème sortie (10/24).

Publié le par gédal

Périple du mardi 8 juin 
 
au lundi 14 juin 2021

 


Brantôme en Périgord.

 

Jeudi 10 juin 2021

2è partie

Un clic pour agrandir les photos.

Nous quittons l'abbaye et par le boulevard Charlemagne, qui longe le parvis,  nous allons vers le pont Condé.

Le pavillon à l'angle sud des bâtiments conventuels.

Le pavillon à l'angle sud des bâtiments conventuels.

Le clocher vu depuis l'arrière des bâtiments conventuels.

Le clocher vu depuis l'arrière des bâtiments conventuels.

Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (10/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (10/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (10/24).
Les grottes troglodytiques, aujourd'hui en partie dissimulées par les bâtiments conventuels de l'abbaye Saint-Pierre, sont les vestiges du premier monastère bénédictin de Brantôme (VIIIèmee siècle) creusé dans la falaise calcaire.

Les grottes troglodytiques, aujourd'hui en partie dissimulées par les bâtiments conventuels de l'abbaye Saint-Pierre, sont les vestiges du premier monastère bénédictin de Brantôme (VIIIèmee siècle) creusé dans la falaise calcaire.

on peut encore observer des restes d’habitations et de lieux de vie, plusieurs fois modifiés depuis plus de mille ans, des pigeonniers creusés dans la paroi calcaire,

on peut encore observer des restes d’habitations et de lieux de vie, plusieurs fois modifiés depuis plus de mille ans, des pigeonniers creusés dans la paroi calcaire,

On y trouve aussi les restes d’une pisciculture où les moines élevaient des alevins de saumons.

On y trouve aussi les restes d’une pisciculture où les moines élevaient des alevins de saumons.

Nous passons sur le pont Coudé pour rejoindre la ville par le pont Porte Rivière, en traversant le parc des moines.

C'est un jardin d’agrément agencé au XVIe siècle par Pierre de Mareuil, abbé commendataire de Brantôme de 1538 à 1556. 

L’écrivain Pierre de Bourdeille, dit Brantôme, abbé commendataire de 1556 à sa mort en 1614 et neveu du précédent, était très attaché à ce jardin hérité de son oncle. Ses cousins le surnommaient « mon cousin du Pont » ou « Monsieur du Verger ».

Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (10/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (10/24).
Le pavillon Renaissance ou pavillon du corps de garde.

Le pavillon Renaissance ou pavillon du corps de garde.

Ce pavillon et la tour ronde étaient reliés par une porte avec chemin de ronde.  De plus, dans cette tour, une muraille rejoint la falaise. L’ensemble représente la défense sud de l’abbaye et du château abbatial, les édifices religieux constituant à l’époque des sites défensifs efficaces.

Ce pavillon et la tour ronde étaient reliés par une porte avec chemin de ronde. De plus, dans cette tour, une muraille rejoint la falaise. L’ensemble représente la défense sud de l’abbaye et du château abbatial, les édifices religieux constituant à l’époque des sites défensifs efficaces.

Le pavillon semble être construit à la place d’une tour au début du XVIe siècle par Pierre de Mareuil

Le pavillon semble être construit à la place d’une tour au début du XVIe siècle par Pierre de Mareuil

Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (10/24).

Nous entrons dans le jardin des moines.

C'est un jardin d’agrément agencé au XVIe siècle par Pierre de Mareuil, abbé commendataire de Brantôme de 1538 à 1556. 

L’écrivain Pierre de Bourdeille, dit Brantôme, abbé commendataire de 1556 à sa mort en 1614 et neveu du précédent, était très attaché à ce jardin hérité de son oncle. Ses cousins le surnommaient « mon cousin du Pont » ou « Monsieur du Verger ».

Un clin d'oeil à notre fils Dimitri.

Un clin d'oeil à notre fils Dimitri.

Vue depuis le pont Coudé.

Vue depuis le pont Coudé.

Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (10/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (10/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (10/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (10/24).

Dernières photos avant de rejoindre la ville.

Le pont coudé du XVIe siècle  doit sa forme originale à la nécessité d’enjamber la rivière Dronne et son bief qui enserrent la cité.

Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (10/24).
Sur  la  route en  camping-car : 46ème sortie (10/24).

La suite de la visite dans le prochain article...

A bientôt pour la suite de notre 46ème sortie.

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 > >>